Supermonty Racing

28 octobre 2016

Test F1 2016 de Codemasters (PC)

Après une version 2015 bien décevante, qui ne proposait ni mode carrière ni de réelles nouveautés (on ne pouvait même pas créer son pilote !), Codemasters a fait de gros efforts pour la version 2016. Force est de constater que le pari est réussi, avec un des tous meilleurs épisodes de la saga débutée en 2010 (et même 2009 avec la Wii)

F1_2016 2016-10-01 20-50-14-90

Outre la licence officielle qui nous permet de disposer de toutes les écuries, pilotes, circuits et sponsors officiels, le grand intérêt réside dans le retour du mode carrière totalement repensé. On vous propose de créer votre pilote et de parcourir pas moins de 10 saisons pour tenter de décrocher le graal du titre mondial. Partir d'en bas de l'échelle et parvenir au sommet, voilà un beau défi.Le système de gestion de carrière et de contrats demeure basique (objectifs à atteindre, propositions en fin de saisons) mais le plus intéressant réside dans la gestion du développement technique. En effet,  en fonction de vos performances et des objectifs de séances d'essais (qui prennent enfin tout leur intérêt), vous accumulez F1_2016 2016-10-06 22-17-11-33

des points qui vous permettront progressivement d'améliorer les performances de votre voiture. Les crédits ne sont pas illimités et il faudra donc faire des choix stratégiques en privilégiant ou le développement moteur, ou l'aéro ou encore la réduction du poids. Cet aspect technique se révèle très intéressant, d'autant plus que les points cumulés en fin de saison ne sont pas perdus pour la saison suivante si vous restez dans la même écurie, ce qui incite à s'engager sur plusieurs années avec un team pour progresser.

 

 

 

L'autre intérêt du jeu réside évidemment dans la partie pilotage. Certes,nous ne sommes pas dans une simulation hardcore. Il faut vraiment faire le gros bourrin pour partir en tête à queue et certains passages optimistes sur les vibreurs ou l'herbe semblent parfois trop indulgents, mais, dans l'ensemble, le pilotage est pointu et jouissif. Non seulement il faudra bien gérer les trajectoires et les points de freinage, mais surtout il faudra réussir à bien gérer ses pneus. Le facteur pneumatique, déterminant dans la vraie F1, est parfaitement restranscrit : selon votre pilotage, les pneus se dégraderont plus ou moins vite et impacteront à la fois votre performance et votre stratégie. Faire un long run en durs puis finir en boulet de canon en super-tendres, ou vice-versa ? La météo dynamique peut aussi provoquer des rebondissements et perturber les courses.

                                                                                                                                                                                                 

La stratégie est en effet bien mise en avant dans le jeu, avec de multiples choix.AF1_2016 2016-10-25 13-00-02-93utre point positif qui renforce l'immersion, vous pouvez communiquer en permanence avec votre ingénieur qui vous transmet pléthore d'informations: évolution de la stratégie, temps au tour, écarts et stratégie des adversaires, etc...Au moyen d'un menu (pas évident à manipuler en pleine action) déroulant, vous pouvez demander toutes ces infos (on peut même demander à l'ingénieur d'arrêter de parler, comme Raikkonen dans la vraie vie ! Lol)

Au final, F1 2016 est une réussite. On pourra lui reprocher des graphismes corrects mais sans plus (et visiblement une moins bonne optimisation que les précédents), des doublages français à côte de la plaque et une IA parfois trop agressive et très rentre-dedans. Les autres pilotes sont cependant performants et nous livrent de belles bagarres, ils font aussi des erreurs. Mais l'ensemble est bien ficelé, bien équilibré et très dynamique. On vous conseille cependant de mettre au moins la difficulté en mode élevé (expert ou légende par ex) pour exploiter à fond le gameplay.

 

F1_2016 2016-10-26 21-47-27-49

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Note : 17/20

+

Licence officielle

Immersion

Pilotage pointu mais accessible

Courses dynamiques et réalistes

Aspect développement intéressant

-

IA parfois trop agressive

Gestion de contrat et de carrière pas assez poussé     

Doublage en français un peu ridicule                                                                          

 

 

Posté par supermonty à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


10 avril 2016

Voici encore d'autres images d'Assetto Corsa.

Le jeu est très réaliste, notamment au niveau du rendu des sons (ah les V12 !) et des réactions de la voiture sur la piste. Le seul bémol est que, contrairement à d'autres simulations, il nécessite vraiment une grosse configuration PC afin d'en profiter au maximum. D'ailleurs, au-delà d'une douzaine de voitures en piste, le jeu aura des difficultés sur les configs moyennes à garder de la fluidité...

 

Screenshot_ks_alfa_romeo_155_v6_magione_22-2-116-21-37-10

Screenshot_vsf1_ferrari_concept_magione_4-4-116-18-39-38

Screenshot_vsf1_ferrari_concept_mugello_4-4-116-18-25-13

Screenshot_vsf1_ferrari_concept_mugello_4-4-116-18-26-22

Posté par supermonty à 00:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le beau Assetto Corsa

Voici un florilège de captures d'écran prises avec le simulateur Assetto Corsa, développé par Kunos Simulazioni, le studio qui a crée des simulateurs spécifiques pour les écuries de F1 ! La communauté est déjà très active et propose gratuitement de nombreux mods, dont un concept futurisye de F1 Ferrari qui est assez époustouflant à conduire !

Screenshot_ferrari_312t_imola_22-2-116-21-46-46

Screenshot_ferrari_599xxevo_monza_27-2-116-0-10-11

Screenshot_ferrari_f2002_monza_22-3-116-21-24-13

Screenshot_ferrari_f2002_monza66_2-4-116-23-48-28

Screenshot_ferrari_f2002_vallelunga_2-4-116-23-42-49

Posté par supermonty à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 février 2016

Quelques captures de Project Cars

A mes yeux, Project Cars est actuellement la plus belle simulation automobile du moment. Voici quelques images réalisées grace au logiciel de capture Fraps.

momo

pCARS64 2016-02-17 15-20-57-54

pCARS 2016-02-13 23-52-04-31

pCARS 2016-02-07 22-52-13-56

pCARS 2016-02-07 22-20-59-75

Posté par supermonty à 14:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 août 2013

WRC: Sordo conjure le sort !

Sordo-la-patience-recompensee_article_hover_preview

 

7 ans, 106 départs: voilà le temps qui s'est écoulé avant que Daniel Sordo goûte enfin à la victoire ! Champion WRC Junior 2005 sur Citroën C2, l'espagnol débute en WRC aux côtés de Loeb. Depuis, bon an mal an, il avait cumulé 20 secondes places, un record en soi pour un pilote sans victoire (il figure au 6e rang de l'histoire par le nombre de secondes places, plus que Alen ou Auriol !)

Sordo a donc subi le syndrome Jean Alesi, le pilote de F1 ayant attendu 91 GP pour décrocher cette victoire tant attendue. Profitant de la sortie précoce de Sebastien Ogier et de la nouvelle erreur de Latvala qui avait la course en main, l'espagnol a livré un superbe duel avec le prometteur Thierry Neuville ( Ford) por s'imposer en Allemagne, rallye où Loeb a enchaîné par le passé 8 victoires de rang !

Cette victoire tombe en plus à point nommé pour Sordo, alors que sa contre-performance en Finlande laissait planer un gros doute sur sa reconduction avec Citroën pour 2014. Sordo vient peut être de sauver sa tête, mais rien n'est encore joué. En tous cas, il a réussi à vaincre, contrairement à Hirvonen qui, bien que 3e ici, déçoit fortement.

A noter, Robert Kubica a décroché pour sa part sa 3e victoire en WRC2 (sur Citroën), finissant même 5e au scratch grâce aux nombreux abandons. Nul doue que le polonais pourrait envisager une carrière à long terme en rallye, à défaut d'un retour en F1 peu probable. Et pourquoi pas avec Citroën WRT dès 2014 ? A suivre...

Posté par supermonty à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 août 2013

Grand Prix4 - Le mod 1980 est dispo !

Ripping Corpse est le nouveau dieu des aficionados de GP4. Déjà auteur des mods 1982 à 1985 et de superbes pistes "old school" comme l'Osterreichring, le voici qui nous propose de revivre la saison 1980 en pleine ascension de l'ère Turbo. Voilà de quoi encore prolonger un peu plus la vie de ce jeu mythique !

pyoo

Pour trouver le lien de téléchargement : http://www.grandprixgames.org/read.php?4,1039781

Posté par supermonty à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 août 2013

Juan-Pablo Montoya: les pistes pour son avenir en 2014

2009-Pocono-Aug-NSCS-practice-Juan-Pablo-Montoya-smiles-sm

 

Le team Ganassi a confirmé le renvoi de Juan-Pablo Montoya à la fin de la saison 2013. Après 7 saisons, le colombien quittera donc son écurie fétiche, avec laquelle il a gagné le championnat CART 1999 et l’Indy 500 en 2000. Une décision à la fois rageante – Juan connaît un regain de forme cette saison en dépit d’un classement au championnat médiocre- et compréhensible, car le bilan est assez maigre, avec deux victoires en plus de 240 départs et une seule qualification au Chase.

Pour autant, ce renvoi ne signifie pas la fin de carrière du champion colombien. Plusieurs options se présentent : 

NASCAR : certaines places peuvent se libérer (Kurt Busch est sans contrat pour l’instant, Childress devrait aligner une 4e voiture…) mais les probabilités pour qu’il continue en Nascar sont maigres. Son bilan – sans être mauvais – n’est pas non plus très flatteur (22 top 5 seulement) et la discipline reste quand même très yankee. Même si le marché hispanique n’est pas à négliger pour les sponsors, la côte de JP en NASCAR n’est sans doute pas au beau fixe.

INDYCAR : cette option n’est pas à écarter, d’autant plus que Montoya s’est montré ouvert à un retour en monoplaces. Reste à savoir avec qui : les liens avec Ganassi ne sont pas totalement rompus et si un Franchitti venait à partir (l’écossais a 40 ans), Montoya pourrait bien y revenir. D’autres équipes comme Andretti Autosport pourraient aussi lui offrir un volant compétitif. Mais il y aurait des interrogations : Montoya n’a plus couru en monoplace depuis son départ en queue de poisson de la F1 en 2006 et il n’a plus vraiment la « ligne » d’un pilote de monoplace. N’empêche que cette éventualité ravirait les fans qui n’ont pas oublié ses exploits en CART.

F1 :  Même si elle fait rêver et saliver les plus fous de ses admirateurs, il n’y a aucune chance de voir un come-back de Montoya en  F1. Le principal intéressé a déjà décliné plusieurs fois l’idée et envoyé une fin de non-recevoir, y compris à Ecclestone qui l’a approché, mais sa première expérience F1 ne doit pas nous faire oublier certaines choses :

-         d’abord que Montoya ne s’est jamais vraiment fondu dans le moule de la F1 et qu’il préfère de loin l’ambiance plus décontractée des sports mécaniques à la sauce américaine.

-         Montoya est un pilote d’instinct, qui n’est pas adepte des séances de réglages et de mises au point très techniques indispensables pour réussir en F1.

-         Sa réputation n’est pas au top : la « nonchalance » qu’on lui a reproché à l’époque et l’échec de son aventure chez Mclaren ont laissé des traces.

-         Il y a aussi le temps qui s’est écoulé depuis : voilà 7 ans que Monty a quitté la F1 Circus. Le retour très moyen de Schumacher a démontré qu’il était difficile de revenir après une longue absence car la F1 a complètement changé. La réadaptation serait sans doute trop dure. Et comme on l’a déjà dit, Monty n’aime pas la F1 telle qu’elle est aujourd’hui.

ENDURANCE : Voilà sans doute la discipline où la carrière de Montoya a le plus de chances de rebondir. Monty a déjà fait ses preuves, en remportant à 3 reprises les 24h de Daytona. Il est rapide- ça on le sait- mais aussi endurant et fiable, ce que son passage en F1 n’avait pas forcément laissé transparaître. On sait aussi que l’Endurance aux USA connaîtra en 2014 un tournant historique important, avec la fusion du GrandAm et de l’ALMS. Le nouveau championnat Sportscar américain promet donc d’être spectaculaire et très riche. ON sait aussi que de nouveaux constructeurs sont en approche, comme Porsche. Le colombien pourrait donc bel et bien poursuivre dans cette voie.

Posté par supermonty à 23:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 avril 2013

Grand Prix 4 - Un nouveau circuit d'exception

Près de 11 ans après sa sortie, Grand Prix 4 ne cesse d'être renouvelé par des mods et des circuits proposés par des créateurs de talent. Ripping Corpse, déjà auteur de plusieurs mods des années 80 et de nombreux circuits "vintage", nous propose depuis hier la piste de l'Osterreichring. Situé en Autriche, ce circuit ulltra rapide a été utilisé par la F1 jusqu'en 1987 et la vitesse moyenne horaire y était supérieure à Monza ! 

Autant dire que piloter sur cette piste légendaire dans GP4 est une satisfaction qui était attendue depuis longtemps par les fans.

Voici d'abord une vidéo d'une célèbre passe d'armes sur l'Osterreichring en 1987, entre les Williams Honda de Mansell et Piquet :

GP Austria, Zeltweg 1987 Mansell supera Piquet

Et voici le lien pour télécharger la piste GP4: (après l'image)
zeltweg1981apre.png
http://www.grandprixgames.org/read.php?4,1019439,page=1  (le download est dans la liste des circuits)

Posté par supermonty à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,